Accueil

ZOOM eletter PLIE n°7

 

 

Le GEIQ industrie, un accélérateur de compétences

 

 

Depuis 2013, 12 entreprises font confiance au GEIQ industrie pour former des personnes éloignées de l'emploi aux métiers en tension. C'est le cas de Loiretech. Située à Malville et à Mauves-sur-Loire, la PME d'outillage (140 salariés) accueille et forme 3 salariés du GEIQ.

 

 

Zoom PLIE Nantes eletter 2014

Marc Moret (président du groupe Loiretech) Bénédicte Véron (GEIQ industrie) et Loïc Pénanhoat (DRH de Loiretech).

Quand une entreprise peine à recruter une main d'œuvre qualifiée, elle fait appel au GEIQ. Le Groupement d'Employeurs pour l'Insertion et la Qualification repère les candidats notamment via les référents PLIE qui réalisent un accompagnement tout au long du parcours. Le GEIQ et le PLIE élaborent conjointement un dispositif de formation adapté. Depuis sa création en 2013, le GEIQ industrie a révélé le talent de 38 candidats qu'il salarie le temps de la formation.

Le GEIQ, une chance de se former à un nouveau métier

« Le principal moteur est la motivation, affirme Bénédicte Veron, chargée de développement du GEIQ industrie 44. Nous repérons des personnes avec l'envie d'avancer, le savoir-être et des compétences transférables à d'autres secteurs d'activité. Le GEIQ industrie offre une chance aux participants du PLIE de se former ou se reconvertir à un métier avec, à la clé, un titre professionnel, un CAP ou un BTS. « Tout dépend de ce que la personne a dans son sac à dos et des bagages nécessaires pour être employable » poursuit Bénédicte Veron.

 

Loiretech mise sur le potentiel des personnes éloignées de l'emploi

Loiretech, PME de 140 salariés, est spécialisée dans la conception et la fabrication d’outillages complexes ou de grande dimension. Sur ces sites de production de Mauves-sur-Loire et de Malville, les besoins en main d'œuvre qualifiée sont importants. Le GEIQ a positionné trois candidats dont une embauche en CDI de la première diplômée. « Pour honorer nos engagements de recrutement de publics prioritaires, nous faisons appel au GEIQ qui nous facilite le recrutement, explique Marc Moret, le président du groupe Loiretech. L'entreprise  a besoin de drapeurs et de modeleurs mais les profils sont difficiles à trouver, faute de formation en cursus initial. Le GEIQ construit une formation sur mesure adaptée au profil du candidat et aux activités de l'entreprise pour former par alternance des techniciens d'atelier.

 

De bons taux de sortie en emploi

La réussite du modèle GEIQ repose sur un accompagnement social pour lever les freins périphériques à l'emploi (logement, garde enfant, mobilité...) et un tutorat professionnel. « En entreprise, nous avons besoin d'une main d'œuvre opérationnelle. L'accompagnement du GEIQ permet aux candidats de reprendre l'accélération nécessaire afin d'être dans le rythme de tout le monde » poursuit Marc Moret. À la fin de leur contrat de travail au GEIQ, les personnes ont acquis une expérience professionnelle significative, une formation qualifiante et de belles perspectives d'avenir. Bien souvent, les nouveaux diplômés reçoivent une proposition de l'entreprise qui les accueillait ou « pourront être embauchés par d'autres industries du territoire, c'est aussi la plus-value du GEIQ » conclut Marc Moret.

>> Lire aussi le Zoom sur le PLIE de l'agglomération de Saint-Nazaire :

L'entreprise au coeur du parcours